• 1

Roquefort (15/08/2014 - tarde) : Décevant lot de La Quinta...

 

Photo : Anaïs Cazenave
Photo : Anaïs Cazenave
Gonzalo Caballero tardera à intéresser ses deux adversaires au capote. Le premier prit une pique, puis faena en manque d'inspiration, novillo à su "aire". Une entière plate...

A son second qu'une pique également, le novillo essaye de s'enlever la puya du dos. Très vite avisé à la muleta, pas de domination, le novillero prend l'épée et pinche plusieurs fois.
 
Les olés fusent dans le capote de Jimenez. L'ambiance se réchauffe. Son novillo prend deux piques. Jimenez fera tout pour dessiner une faena musicale, avec un novillo noblon, pas toujours clair à gauche. 1/2 épée descabello.
Sortie explosive du 5ème de l 'après midi, les olés s'enchainent une fois de plus dans le capote de Jimenez. Première pique en brave, le chevalier Molina monté sur Impérial nous livre un joli tiers de pique. Seconde rencontre moins forte. Le picador sera ovationné et saluera 
 
à sa sortie. Un banderillero prendra un coup de corne et partira comme un grand à l'infirmerie. La cuadrilla est invitée à saluer en piste à l'issue des banderilles. Cet exemplaire sera plus vif avec une pointe de noblesse que Jimenez va employer dans sa muleta pleine d'envie. 2 épées descabello et une oreille. Re-salut en piste du picador Molina.
 
Impossible pour Roca Rey de dessiner quoi que ce soit au capote. Une pique. Jolie paire de banderille d'Alexis Ducasse. Exemplaire qui humilie tout le long de la faena. Une épée, une oreille.
Le plus gros de la course sortira en dernière position, un cou très court, de la charpente mais avec un comportement de boeuf. Trotte au capote. Deux puyazos. Tête haute et pleine de réflexion, sort seul de la muleta en fixant les planches, cherchant sans doute une issue éventuelle à la muleta de Roca Rey qui du abréger très vite, une entière efficace. Ce novillo sera sifflé à l'arrastre.
 
Après une telle course, et après en avoir vu d'autres dans le style, on est quand même en droit de se demander pourquoi nos éleveurs français n'ont pas le droit de lidier plus de novilladas voir de corridas en France. Je pense que nous avons le droit de le revendiquer, car nos élevages, à côtés de celui de ce jour (par exemple), ne font pas honte, loin de là.
 
Plaza de Roquefort des Landes
vendredi 15 août 2014, 18H Novillada de La Quinta 
pour:
Gonzalo Caballero : Silence / Silence
Borja Jimenez  : Salut applaudissements / une oreille
Andres Roca Rey : Une oreille / Salut applaudissement 
 
Cavalerie Philippe Heyral : 9 rencontres
 
3/4 d'entrée
temps ensoleillé .
 
Nathalie.