• 1

Alès (11/05/2013) : Juan del Alamo triomphe

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Cette Feria de l'Ascension d'Alès a commencé, un fois n'est pas coutume sous le soleil et par un triomphe. Celui de Juan del Alamo, le plus jeune des toreros de ce cartel salmantin qui a coupé une oreille à chacun de ses adversaires de Adelaïda Rodriguez.

 

Les gradins étaient très correctement remplis au moment du paseo, et c'est sur un vibrant hommage de Me François Gilles que s'est ouverte cette corrida. Hommage à cette aficion venue nombreuse défendre la Tauromachie à Alès, conclu sous les applaudissements nourris de l'assistance et les cris de « Liberté ! Liberté ! » venus des tribunes... Il y a quelques années, dans les arènes de Barcelone, de telles manifestations étaient courantes dans la Monumental... les derniers dimanche de corrida...

A ceci près que nous sommes en France, et qu'à Alès comme dans toutes les régions de tradition taurine ininterrompue, la Tauromachie est désormais protégée par la Loi. Peut-être devrions nous cesser de nous victimiser, au risque de paraître plus faibles que nous ne le sommes réellement car les textes, la redite n'est pas inutile, sont avec nous.

Et à cet égard il est lamentable de constater la place donnée aux « antis » dans les médias généralistes, qu'ils soient nationaux mais aussi et malheureusement, régionaux... L'accumulation de défaites devant les juridictions qu'ils avaient eux même saisis, font de nos opposants des délinquants en puissance. La seule et unique raison qui désormais les pousse à venir nous provoquer près des arènes est la recherche d’affrontements dont ils sauraient bien mieux profiter que nous ne le faisons de la Législation qui pourtant nous est favorable...

Il y avait du monde aujourd'hui dans les arènes du Tempéras. Et c'est bien dommage que les Adelaïda Rodriguez n'aient pas tenu la distance après des tiers de pique souvent spectaculaires. Juste pour remercier une nouvelle fois les aficionados qui avaient franchi moult contrôles de police et effectué plusieurs centaines de mètres à pieds, dans le seul dessein de pouvoir donner libre cours à leur passion, inscrite au Patrimoine Culturel immatériel de notre beau Pays...

Laurent Deloye ElTico

 

Le compte-rendu d'Anthony Pagano :

Juan del Alamo est sorti en triomphe des arènes du Tempéras d'Alès aujourd'hui à l'issue d'une corrida où le bétail fut en dessous des envies et motivations des matadors. Le public qui garnissait en majeure partie les gradins est resté quelque peu sur sa faim en matière de toros attendus dans une arène réputée torista.

Face au premier de l'après-midi qui reçut trois piques, en venant de loin mais sans s'employer, Domingo Lopez Chaves, muleta en main ne réussit pas à donner d'émotion et de réel intérêt à sa faena malgré technique et envie apparente. Le toro fut noble mais sa faiblesse l'empêcha d'aller au bout de ses envies. Silence après un tiers de lame en arrière. L'Espagnol se retrouva rapidement sans options face au quatrième toro, exigeant, et il eut du mal à lier les muletazos. Sans doute qu'avec un peu plus d'engagement le matador aurait put donner une autre issue à son combat. Il ne domina pas son adversaire qu'il tua d'une demie lame peu engagée et descabello.

Pedro Gutierrez "El Capea" réalisa une première faena manquant de rythme et d'engagement au cours de laquelle il eut dut mal à prendre le dessus sur son adversaire exigeant mais noble. Le Salmantin servit tout de même des détails de bonne facture. Saluts après entière en place et descabellos. Il accueillit le cinquième par larga genoux à terre et entama la faena par doblones. Après un bon début de faena sur la corne droite le toro se révéla éteint, laissant le torero sans options ; celui ci termina la faena très proche de son opposant. Il salua après entière tombée efficace.

Juan del Alamo s'illustra en premier lieu au capote, lors d'une lidia en bonne et due forme. Il mena son toro vers deux piques ou celui-ci montra une légère bravoure. Par la suite, Juan réalisa une faena courte mais plaisante, empreinte de toreria et de bon goût face à un toro noble et à la charge franche. Courageux et technique, le jeune matador donna de bonnes séries sur les deux cornes, et coupa une oreille après une entière en place. Face au dernier de la course qu'il reçut par deux largas genoux en terre, Juan del Alamo donna une faena allant a menos. Grâce à sa délicatesse et malgré la faiblesse de son adversaire, le matador réussit à donner une bonne faena notamment sur la corne droite. Il montra détermination et courage encore une fois. Une oreille après une lame légèrement en arrière.

Anthony Pagano

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Adelaïda Rodriguez" bien armés mais sans excès de poids. Tous nobles à différents niveaux mais certains faibles (premier, quatrième et sixième). Meilleur le troisième.

Samedi 11 Mai 2013.

Entrée : Quasi plein.

Temps : beau avec vent soufflant en rafales.

Durée de la course : 2h25.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol : 13.

Poids des toros :505, 545, 530, 515, 507 et 510 kgs.

A noter :

- Avant le paséo, François Gilles (Adjoint à la tauromachie de la ville d'Alès) prononça un émouvant discours sur la liberté et la défense de la corrida, notamment dans sa ville.

- Juan del Alamo est sorti en triomphe.

Domingo Lopez Chavez (Vert amande et or) : Silence / Silence.

Pedro Gutierrez "El Capea" (Vert anis et or) : Saluts / Silence.

Juan del Alamo (Blanc cassé et azabache) : 1 Oreille / 1 Oreille après 1 avis.

 

Voir le reportage photographique : ElTico