• 1

Nîmes (17/05/2013 - tarde) : à Padilla la seule vuelta...

Photo : ElTico
Photo : ElTico
En matinée, on avait eu droit à de la pluie et peut-être un peu trop de toros... Pour cette corrida vespérale, le soleil avait fait son apparition mais en revanche, des toros, il en manqua... Le lot de Jandilla, homogène et très bien présenté, souffrait d'une faiblesse de pattes généralisé et d'un manque de race chronique.

Difficile dans ces conditions d'aller chercher le triomphe pour les trois toreros au paseo, qui n'ont cependant pas ménagé leur peine pour tenter d'animer une course qui aurait pu être rapidement plombée faute de combattants...

Ivan Fandiño, confirmait son alternative à Nîmes. Sa tauromachie virile s'accorda peu avec la mollesse de ses deux Jandilla, mais sa domination main basse sur le piton droit fut impressionnante lors de ses deux combats.

Juan José Padilla a tout tenté pour éviter au conclave la léthargie, saluant son premier a porta gayola, banderillant ses deux exemplaires avant un final à grand spectacle « fait maison » face au quatrième. Il se voit primé de la seule vuelta de la tarde.

Jean-Baptiste Jalabert Juan Bautista entamait ce soir un week-end très important en arène de première avec Madrid, dimanche et Vic lundi. Nous ne pouvons que lui souhaiter que le sort lui soit plus favorable car il a eu droit aux deux toros les plus faibles de la course aujourd'hui. Très doux et s'adaptant au mieux à la condition de ses adversaires, il s'est autorisé des détails de grande classe qui n'ont malheureusement pas fait décoller un ensemble intelligemment construit, mais manquant par trop de transmission.

Le public Nîmois, taquin puis résigné devant ce lot de déception, s'est montré dans l'ensemble bienveillant avec des toreros qui il faut le dire, ont fait leur maximum pour sauver une corrida qu'il ne faudra pas tarder à oublier...

Laurent Deloye ElTico

 

Le compte-rendu d'Anthony Pagano :

Juan José Padilla s'avança au toril pour attendre le premier de son lot a porta-gayola. Ensuite il fut approximatif capote en mains. Le toro reçut deux piques en manso et Padilla le banderilla comme à son habitude, en enthousiasmant le public. Mais l'euphorie retomba rapidement lorsque dans la muleta du Jerezano le toro se révéla faible. Juan José Padilla ne s'adapta pas à son adversaire, sans forces et court de charge; il fut trop autoritaire, étouffant le toro. Saluts après une lame entière basse. Face au quatrième de la tarde, également faible, le cyclone de Jerez fut encore une fois trop autoritaire face à un toro chargeant au pas et s'éteignant au fil des passes. Faena conclue d'une entière. Vuelta protestée.

Juan Bautista reçut le troisième de belle manière au capote, alliant élégance et temple. Le toro montra dès la première pique des signes de faiblesse. Juan Bautista se montra technique et doux et tenta de maintenir son adversaire debout, mais celui-ci se retrouva rapidement à la limite de l'invalidité. Sans options, Jean-Baptiste tua au deuxième d'une épée tombée. Silence. Il fut aussi élégant et varié à la cape face au toro sorti en cinquième position. Il brinda au public mais ne put donner d'envol à sa faena , le toro se montrant rapidement faible et arrêté. L'arlésien fut technique et termina la faena très proche du toro. Saluts après une entière en place.

Ivan Fandiño confirmait aujourd'hui son alternative et ce fut face au toro nommé Gastador de la ganaderia "Jandilla", portant le numéro 103, pesant 510 kilos et né en février 2009. Il l'accueillit par trois largas à genoux et véroniques. Suite à la cérémonie de confirmation et brindis au public, il débuta la faena par statuaires et par de bonnes séries droitières. Le Jandilla se révéla lui aussi rapidement dépourvu de forces et de fond mais Ivan réussit tout de même à tirer de bons muletazos. Le basque salua après une demie lame légèrement tombée mais suffisante. Avec le dernier du jour, Ivan proposa un bon trasteo au capote et entama la faena par statuaires. Il chercha à mettre le toro en valeur, le citant de loin et donnant des muletazos longs. Le bicho s'arrêta rapidement par manque de force et Ivan termina la faena très proche de son opposant. Saluts après un pinchazo profond et descabello.

Anthony Pagano

 

Fiche technique :

Six toros de la ganaderia "Jandilla" dont deux du deuxième fer,"Vegahermosa". Tous bien présentés et armés mais faibles et donnant peu de jeu. Tous économisés lors du tiers de pique, meilleur le sixième qui fut le plus complet de la course.

Vendredi 17 Mai 2013. Tarde.

Entrée :3/5.

Temps : Soleil avec vent faible.

Durée de la course : 2h20.

Rencontres avec la cavalerie de Philipe Heyral: 12.

Poids des toros :510, 538, 555, 544, 542 et 550 kgs.

A noter :

Ivan Fandiño se présentait à Nîmes en tant que matador de toros et confirmait son alternative.

 

    Juan José Padilla (Bleu nuit et or) : Saluts / Vuelta apres un avis.

    Jean-Baptiste Jalabert "Juan Bautista" (Framboise et or) : Silence/ Saluts.

    Ivan Fandiño (Bleu azur et or) : Saluts après un avis / Saluts après un avis.

     

    Voir le reportage photographique : ElTico