Istres (14/06/2013) : Triomphe de Morante de la Puebla !

  • Imprimer

Photo : ElTico
Photo : ElTico
Plus une place de libre au moment du paseo, retardé de 10 minutes pour cause d'affluence à la taquilla ; un ciel démaquillé de tout nuage ; une brise juste rafraichissante et la Feria d'Istres 2013 pouvait commencer sur un triomphe, celui de Morante de la Puebla.

Un Morante inspiré, heureux de ressentir son toreo et de transmettre son Art. Un Morante puissant et baroque, qui semblait parti pour couper un rabo de son troisième adversaire du jour, mais qui n'en récolta qu'une oreille après deux pinchazos et un recibir sorti d'on ne sait où, et un peu bas. A ce niveau là d'émotion, les trophées importent peu...

Un Morante à l'opposé d'un Sebastian Castella bien terne, qui n'a jamais semblé en mesure de renverser le cours de cette corrida. Comme s'il était déjà écrit « qu'il n'avait pas eu de chance au sorteo », ce qui d'ailleurs n'est pas complètement faux. Mais l’enthousiasme semble-t-il, était aujourd'hui du côté de « celui de la Puebla »...

On attendait beaucoup des toros du Maestro Joselito. Et le premier exemplaire ne nous a pas déçu. Noble et répétant sans cesse dans la muleta du Sévillan, on se dit que le Président avait bien fait de ne pas concéder sa deuxième oreille car on allait voir ce qu'on allait voir... Les autres furent décevants à divers degrés, manquant parfois de moteur et d'un brin de race.

Mais il y eut Moraaannte !!!

 

Laurent Deloye ElTico

 

 

La chronique d'Anthony Pagano :

Morante de la Puebla était aujourd'hui dans un bon jour et s'illustra d'emblée au capote face au premier exemplaire de la course. Il donna de très belles véroniques et une bonne média. Il débuta la faena par doblones allurés et par de très bonnes séries sur la corne droite. Le toro noble, avec du moteur et répétant dans la muleta du Sévillan lui permit de donner une très bonne faena empreinte de toreria et de temple. Morante toréa avec lenteur et allure sur les deux cornes. Il termina la faena par une série de naturelles pieds joints et tua d'une entière légèrement tombée efficace. Lors de son deuxième combat le maestro de la Puebla del Rio fut technique et s'appliqua à bien faire les choses face à un toro court de charge et donnant des coups de tête. La faena demeura quelque peu brouillonne mais toutefois ponctuée de détails de bonne facture. C'est face au cinquième de l'après midi que Morante enchanta le public. Il donna de très bonnes séries ambidextres alliant lenteur et toreria. Le toro s'éteignit au fur et mesure des séries mais l'Espagnol réussit à le garder avec lui pour de superbes séries faites de muletazos longs et profonds. Une oreille après une entière a recibir au troisième envoi.

Sébastien Castella dut composer avec un premier adversaire qui manqua de force et de transmission. Il débuta la faena assis sur l'estribo mais le toro collant et à la charge hésitante ne lui laissa guère d'options. La faena ne prit pas son envol et le biterrois tua d'un 3/4 de lame en place après pinchazo. Le Français vit son deuxième opposant rentrer au toril après s'être cassé la corne lors d'une vuelta de campana. Le quatrième bis s'employa sous le fer mais fut peu franc lors de la faena. Sébastien fut hésitant tout au long du combat et ne montra pas grande envie. Il ne donna pas de dimension à sa technique. Silence après entière en place. Face au dernier de la tarde, Sébastien donna de belles véroniques capote en main et débuta la faena au centre du ruedo par cambios et statuaires. Ensuite, le toro se révéla faible et manquant de transmission. Le torero ne s'engagea pas beaucoup lors de cette faena, et la termina dans le berceau des cornes. Il donna néanmoins des muletazos de grande qualité. Silence après entière en place et descabellos.

Fiche technique :

Sept toros des ganaderias « El Tajo » y « la Reina » propriété de José Miguel Arroyo"Joselito". Correctement présentés et armés pour la catégorie de l'arène. Tous nobles mais certains sosos et faibles. Le quatrième fut remplacé par un toro du même élevage après s'être brisé la corne lors d'une vuelta de campana.

 

Vendredi 14 Juin 2013.

Entrée : No hay billetes.

Temps : Beau et chaud.

Durée de la course : 2h40.

Rencontres avec la cavalerie d'Alain Bonijol: 9.

Poids des toros : 480, 470, 480, 485, 500, 475 et 500 kgs.

A noter :

- Morenito de Nîmes officiait en tant que sobresaliente.

- Le paséo fut retardé de 10 minutes pour cause d'affluence de dernière minute.

- A l'issue du paséo 1 minute de silence fut observée en la mémoire de André Floutie "Fritero" et Daniel Gimenez, récemment disparus.

- Morante de la Puebla est sorti en triomphe par la grande porte.

 

Morante de la Puebla (Framboise et or) : 1 Oreille / Saluts après 1 avis / 1 Oreille.

Sébastien Castella (Noir et or) :Silence après 1 avis / Silence / Silence.

Anthony Pagano

 

Voir le reportage photographique : ElTico