Orthez (28/07/2013 - tarde) : ...des Raso de forme pas de fond

  • Imprimer

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
De belle présentation, les Raso de Portillo qui sortaient des toriles comme des bombes laissaient l’espoir intact de voir une belle après-midi de toros . Malheureusement, ils déçurent dans tous les tiers s’éteignant au fil de l’eau et ne laissant que peu de possibilités de briller aux toreros.

Les dix-sept piques qui leurs furent administrées ne furent qu’un trompe l’œil, la bravoure n’étant pas vraiment au rendez-vous. Manquant de puissance et de moteur ils poussèrent trop rarement subissant sans se grandir le châtiment. Par la suite avec au mieux une fade noblesse pour bagage, ils plombèrent l’après-midi.   F.Robleño put soigner la posture avec ses deux adversaires qui chargeaient sans grande vigueur. Au premier il déroula tranquillement des deux côtés et se contenta avec la quatrième d’utiliser quasi exclusivement la main droite. Peu sincère à l’épée (bajonazo de gala au 4ème), il se contenta d’écouter au final quelques applaudissements. Morenito de Aranda de toute évidence n’a pas pris la mesure de ce qui l’attendait en Béarn. Se faisant balader par le deuxième très attiré par la porte du toril, il ne fut jamais maître de la situation et tua d’une épée de côté. Il ne voulut pas voir le cinquième dont il décida dès l’entame de faena qu’il n’y avait rien à faire, ce dont il s’acquitta fort bien sous les quolibets du public. Oliva Soto avec sa fine tauromachie périphérique eut bien du mal à passer la rampe et donna des passes plus qu’il ne toréa vraiment. Festival d’épée de côté au moment de conclure.

Philippe Latour  

 

Orthez  – 3/4 d’arène 

6 Toros de Raso de Portillo

 

Fernando Robleño        silence-ovation

Morenito de Aranda      silence/bronca

Oliva Soto                    silence/silence

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour