• 1

Nîmes (12/06/2021) : "El Rafi" s'offre la porte des Consuls pour sa confirmation d'Alternative Nîmoise...

Salida Nimes 12062021S'il n'y avait eu ce "Cantaor" sorti sixième pour "El Rafi", cette corrida de Victoriano del Río eut pû être qualifiée de médiocre... Mais comme en tauromachie, nul n'est à l'abri d'une bonne et heureuse surprise tant que le dernier toro n'est pas arrastré, il n'en fut finalement rien, fort heureusement pour le jeune matador Nîmois et pour le public venu en nombre le soutenir.

Et l'histoire retiendra donc qu'après beaucoup d'encre numérique déversée et des litres de salive non étanchés dans les bodegas pour cause de pandémie, un jeune torero français a coupé quatre oreilles en deux corridas de toros, en une seule et même semaine, dans deux arènes de première catégorie françaises, fussent-elles implantées de part et d'autre du Rhône. Même si ce n'est qu'un début et que le plus dur reste à venir, on a connu des entames de carrière moins gratifiantes.
On se saura jamais ce qu'auraient fait Ponce et "El Juli", initialement annoncés aux côtés du jeune impétrant pour ce qui aurait du être sa cérémonie d'alternative sans ce sacré Covid-19, face à un tel encierro de Victoriano del Río. Mais Antonio Ferrera et Juan Ortega ont dû composer avec des adversaires décastés dont le comportement a plombé l'essentiel de la tarde.
Et si le premier nommé, grâce à son expérience et une estocade portée a l'encuentro après une marche de vingt mètres devenue une de ses spécialités, a tiré son épingle du jeu et obtenu un trophée du deuxième de l'envoi, le sévillan protégé de Robert Pilès qui confirmait également son alternative aujourd'hui, est resté inédit face à deux exemplaires sans options.
"El Rafi" a quant à lui coupé un premier appendice après une faena engagée à "Impuesto", premier de Victoriano del Río, exigeant du fait de coups de tête violents, brindé à son grand-père et deux oreilles à "Cantaor" après un trasteo fleuri au capote et enthousiaste muleta en mains, avec un exemplaire de grand moteur qui sera ovationné à l'arrastre.
A la fin du paseíllo, le public a invité les trois toreros à saluer.
Une minute d'applaudissements a été dédiée aux aficionados récemment disparus.
Le banderillero Raphaël Viotti a salué une ovation au sixième.
"El Rafi" est sorti en triomphe par la Porte des Consuls.

       


Arènes de Nîmes
Samedi 12 juin 2021
Première corrida du week-end taurin 2021
Entrée : Le plein de la capacité autorisée.
Toros de Victoriano del Río, bien présentés, mais hétérogènes de jeu, meilleur le sixième, intéressant mais exigeant le premier, décastés les autres, pour :

Antonio Ferrera, oreille et silence
Juan Ortega, silence et silence
El Rafi, oreille après avis et deux oreilles

Laurent Deloye ElTico


Voir le reportage photographique : ElTico