Istres (20/06/2021 - tarde) : Un important Ureña clôture la Feria avec trois oreilles et une sortie a hombros...

  • Imprimer

Salida Istres 20062021TLes arènes "Le Palio" d'Istres accueillaient en clôture de cette Feria 2021 une corrida charra en hommage au Mexique, dont les protagonistes étaient Antonio Ferrera, en substitution d'Enrique Ponce, Paco Ureña et Luis David Adame, appelés à combattre un lot de toros de Victoriano del Río.

Le matador de toros Paco Ureña a été le grand triomphateur de la tarde avec trois oreilles à son actif et notamment une prestation importante au compliqué deuxième, qui se freinait beaucoup en début de faena et face auquel son courage froid et son toreo tout de pureté firent merveille. Autre oreille au cinquième, un toro présentant du vice qui chargeait à mi-hauteur.
Luis David Adame a coupé une oreille du sixième et dernier, qu'il a banderillé en compagnie de Leo Valadez, présent en civil dans le callejon. Cet exemplaire, compliqué lui aussi, manquait de force mais le mexicain parvint à emporter la décision en toute fin de faena pour lui arracher un pavillon. Auparavant, il avait pinché une faena volontaire face au troisième, un toro qui chargeait tête basse mais sans classe.
Antonio Ferrera, qui remplaçait Enrique Ponce blessé, a perdu de possibles trophées épée en main après deux faenas de bonne note face à des Victoriano del Río de comportement différents. Le premier était noble mais manquait de transmission, ce qui n'empêcha pas le torero extremeño de faire preuve de moments de relâchement, au ralenti et dominateurs. Face au quatrième, après avoir partagé les banderilles avec Luis David Adame, il servit une faena là aussi très au dessus de la condition d'un animal qui avait conservé une belle mobilité.

       


Arènes "Le Palio" à Istres
Dimanche 20 juin 2021, tarde
Dernière de la Feria
Corrida de toros charra
Entrée : 2000 personnes environ.
Toros de Victoriano del Río, pour :

Antonio Ferrera, qui remplaçait Enrique Ponce, ovation après avis et vuelta al ruedo après avis
Paco Ureña, deux oreilles et oreille
Luis David Adame, ovation après avis et oreille après avis


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot