In Memoriam par Jacques Lanfranchi...

  • Imprimer

Visuel philippeValon 210921En plein mois de juillet, la triste nouvelle est arrivée. Philippe Valon nous quitte, après des mois de lutte contre une longue maladie.

Adopté par la ville d'Arles dans les années 1970, il a mis ses compétences d’anesthésiste réanimateur aux services des acteurs de l'arène.
Accompagné de son épouse Paule Birot-Valon (infirmière spécialisée) il a bénévolement assuré la médicalisation des manifestations taurines espagnole et camarguaise.
A l'origine, avec le Dr Scheiner, chirurgien orthopédiste, de la rénovation des locaux de l'infirmerie arlésienne, sous la houlette du maire Jean Pierre Camoin et du directeur des arènes Hubert Yonnet, tout sera opérationnel en 1986.
Il fut partie prenante lors de la gravissime blessure vasculaire de Jacky Siméon pendant la Cocarde d'or en 1989.
Cette même année il eut le geste salvateur pour Nimeño II dans l’enceinte des Arènes.
Passionné par l'archéologie, l'art roman, l'histoire de la médecine et celle de sa ville d'adoption ; c'était un grand aficionado, dont la discrétion était assortie à ses grandes qualités professionnelles et humaines.
A son épouse, leur fils et ses deux petites filles, nos très sincères condoléances.