• 1

Madrid (06/06/2013) : ...entre sang et lumière

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Devant 2/5ème d’arène, Sergio Flores confirmait son alternative. Le mexicain avait envie de prouver que sa place n’était pas galvaudée. Il le paya au prix du sang, sans que le succès soit au bout.

Après avoir pris le pas sur Jareño dans une entame dominatrice, Flores crut bon de ne pas tenir compte des avertissements du toro en aguantant ses arrêts inopinés laissant ses cuisses à la merci des cornes. Premier dur  vol plané ! Genou touché, boitant bas il batailla encore le temps de deux séries supplémentaires. Plongeant pour l'estocade, il fut roulé au sol piétiné, encorné. Sur l’adrénaline et au courage il attendit la mort de son toro avant d’être emporté à l’infirmerie. Genou, adducteur et fémur touchés, légère commotion cérébrale. Une confirmation au goût très amer. Saluts du péonage.

 

 

De Curro Diaz, on retiendra peu de choses à savoir deux séries de derechazos au 3ème de l’après-midi avant de sombrer dans l’à peu près .A son second il se dégonfla encore plus vite que le Criado qui lui était opposé et termina dans un pesant silence.

 

Photo : Philippe Latour
Photo : Philippe Latour
Le classicisme d’Uceda Leal emporta l’adhésion avec le 4ème bis un Sanchez Dalp qui remplaça Tejedor très moyennement présenté et que la clique du 7 avait décidé de faire changer dès sa sortie. Deux plongeons sur le sable après les piques, firent sortir le mouchoir vert. Et ce fut pour le bienfait de cette corrida, le sobrero offrant une belle charge tout au long de sa vie publique. Les véroniques d’accueil soulevèrent les ovations. Dans un style très pur de droite comme surtout de la gauche avec des naturelles de très belle facture le madrilène ne laissa pas l’atmosphère se refroidir. Une entière bien portée et efficace fit tomber l’oreille très fêtée. Il fut bien plus marginal au 2ème de l’envoi et n’eut guère d’options au très manso dernier(deux tentatives de saut au callejon) dont le combat fut surtout rythmé par les interventions malveillantes des ténors du tendido 7 pour des raisons qui ne sont comprises semble t’il que d’eux-mêmes. Cela n’empêcha nullement Uceda Leal de repartir rayonnant, sous la lumière du jour qui tombe.

 

 

Madrid plein-2/5ème d’arène

6 Juan Manuel Criado-le 4ème remplacé par un bon Gonzalez Sanchez-Dalp.

Jose Ignacio Uceda Leal    saluts/oreille/silence

Curro Diaz                          saluts/silence

Sergio Flores                      saluts (blessé à son toro de confirmation, il ne put toréer le 6ème)

 

 

Philippe Latour