Mont-de-Marsan (22/07/2016 - soirée) : Corrida portugaise compliquée par des Tardieu manquant de charge...

  • Imprimer

Il n’est pas nécessaire d’être un spécialiste de la corrida à cheval pour se rendre compte que les toros sortis, plutôt légers, ce soir au ¨Plumaçon" ne permettaient pas grand-chose.

Le choix d’une ganaderia d’encaste Nuñez pour ce type de course est surprenant dans une arène de première catégorie. Des Murrube ou bien des Sanpedro auraient probablement donné plus de jeu. Tels les anciens raseteurs, les cavaliers sont rentrés dans le terrain du toro pour arriver à poser les farpas. Les forcados ont été obligés de raccourcir les distances pour faire démarrer les toros. Deux d’entre eux ont été blessés et évacués sur une civière vers l’infirmerie.

Joao Telles est à créditer des deux meilleures faenas de la soirée. Bien servi au sorteo, il touche le seul toro avec un peu de mobilité. On retiendra de cette faena, le second rejon de castigo et les banderilles posées al violin. La pega est réussie au premier essai.
Son second est le plus costaud du lot. Il est tardo et très vite parado. Le cavalier doit lui rentrer dedans pour le faire démarrer. La faena à défaut d’être spectaculaire est d’un très bon niveau technique. La pega est réussie au troisième essai.

Manuel Manzanares est un pur cavalier andalou. Son premier est tardo, manso mais a un peu de charge. Avant que le Tardieu soit complètement parado, le torero d’Alicante arrive à poser deux très belles banderilles au quiebro. La pega est réussie au deuxième essai.
Son second, très léger, est aussi très parado. Il se réveille un peu à la troisième banderille. Il n’aura quasiment jamais quitté le centre de la piste. La pega est réussie au second essai.

Le français Laury Tisser vient de prendre l’alternative aux Saintes Marie de la Mer. Il manque d’expérience et touche un toro parado et qui a un problème de vue ne partant que sur les cibles lointaines. Il fait ce qu’il peut pour intéresser le Tardieu. La pega est difficile et réussie de main de maitre au second essai.
Le dernier ne rachète pas les autres. Mais Laury va réussir à le faire bouger. La faena va à mas grâce au travail du cavalier. La pega est réussie au second essai

Fiche technique :
Arènes de Mont de Marsan, corrida portugaise des fêtes 2016
6 toros de Tardieu peu coopératifs pour :

Joao Telles
Manuel Manzanares
Laury Tisser
Et les forcados Amadores de Chamusca

2/3 d’arènes avec beaucoup de touristes et de familles

Thierry Reboul