Béziers (12/08/2016) : Deux oreilles partagées par Mendoza et Castella ; timide entrée en matière...

  • Imprimer

@ElTico
@ElTico
Le manque de jeu proposé par les pensionnaires de Fermin Bohorquez et Garcigrande, a interdit à la première corrida de toros de la Feria de Béziers, de donner son rythme de croisière à cette édition 2016 et ce malgré les bonnes volontas affichées par les trois toreros appelés à les combattre.

Le centaure Pablo Hermoso de Mendoza et le torero local Sebastián Castella ont coupé les deux premières oreilles du cycle, le deuxième nommé perdant un second trophée qui lui semblait logiquement acquis aux aciers. Il aura l'occasion de se rattraper demain pour son deuxième contrat de la Feria face aux Núñez del Cuvillo.

Laurent Deloye ElTico


La chronique d'Alexandre Guglielmet :

Pablo Hermoso de Mendoza fit étalage de beaucoup de temple lors de la réception de son premier Bohorquez. Face à un toro livrant un jeu extrêmement limité, le Navarrais posa avec brio et précision les banderilles mais sans que le tout ne puisse réellement monter en intensité. Mort en trois temps. Silence.
Le quatrième se montra sans grande charge. Mendoza fit preuve de beaucoup de maîtrise technique pour en tirer le meilleur. Dans un ensemble allant à mas, il parvint à faire prendre du relief à sa prestation notamment sur "Pirata" par une tauromachie spectaculaire, faisant se lever les tendidos. Il tua d'un demi rejon de mort fulgurant après avoir essuyé un premier échec. Oreille.

Sebastien Castella salua son Garcigrande par veroniques, le conduisant ensuite au lancier pour deux picotazos. Le Bitterois entrecoupa le tercio de varas afin de dessiner un quite alluré par chicuelinas. Après un chaleureux brindis au public, Castella entama sa faena par une passe dans le dos le long des planches, avant de le conduire au centre par des muletazos de bon goût. Bénéficiant des bonnes charges de son astado, il servit de suite deux harmonieuses séries templées sur la droite avant de donner une troisième plus heurtée. Sur le piton gauche, l'astado se montra plus arrêté et c'est logiquement que le français reprit la diestra. Son adversaire baissant clairement de ton au fil des minutes, Castella termina par un final dans des terrains plus rapprochés, servant redondos et molinettes, connectant ainsi un peu plus avec le public. Un 2/3 de lame d'effet rapide vint libérer la première oreille du palco.
Le cinquième de la tarde prit deux piques, dont la première en poussant bien la cavalerie. Il débuta sa faena tambour battant par des passes assis sur le marche pied, enchaînant par des muletazos genoux en terre. Face à un animal maniable mais au comportement non défini, Castella imprima sur les deux pitons un trasteo varié et technique, réussissant petit à petit à améliorer les charges du Garcigrande. Sous la musique, il distilla plusieurs passages très a gusto, culminant lors de naturelles exquises et d'une extrême douceur. Il remata sa prestation dans un périmètre restreint avant de tuer en trois temps. Ovation.

Alberto Lopez Simon se mit en évidence lors d'un capoteo de salida tout en rondeur. Un manque de force évident se fit sentir chez le Garcigrande et c'est en toute logique qu'il ne prit que deux légères rations de fer. Très bon début de troisième tiers par statuaires enlevées, avant de tracer deux tandas templées bien rythmées, déclenchant les accords musicaux. La suite de son combat sur chaque bord fut d'un bon niveau, toréant avec beaucoup de délicatesse mais sans que cela prenne en intensité, les pertes de mains répétées du bicho enlevant un certain intérêt au combat. Il logea une entière très engagée après avoir pinché au préalable. Ovation.
Le dernier de l'envoi se montra sauvage sur deux rencontres au piquero, mêlant violence et bravoure. A la muleta, le Garcigrande se montra très vite arrêté. Lopez Simon, très volontaire, tenta de construire une faena à cet animal guère collaborateur mais n'eut jamais l'occasion de pouvoir briller. Mort en deux assauts. Silence.

Plaza de toros de Béziers
2 toros de Fermin Bohorquez (rejon) et 4 toros de Garcigrande
2/3 d'arènes
Beau temps
Poids des toros : 550/511/515/560/544/540
8 rencontres avec le groupe équestre
Durée : 2h25

Pablo Hermoso de Mendoza : Silence / Oreille.
Sébastien Castella : Oreille / Ovation après deux avis
Alberto Lopez Simon : Ovation / Silence après avis


Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : ElTico