Bayonne (15/08/2016 - matinale) : à Diego San Roman le succès...

  • Imprimer

@Philippe Latour
@Philippe Latour
Sous un temps orageux et devant un cinquième d'arène s'est donnée la seconde demi-finale des NSP du cycle bayonnais. Les erales des frères Bats d'Alma Serena, de gabarit sans excès ont pour les deux premiers offert leurs oreilles et pour les deux derniers des complications.

C'est le protégé de Sebastien Castella, le mexicain Diego San Roman, qui a laissé une belle impression et en coupant la seule oreille de la matinale qui fut le triomphateur de cette non piquée.

Le 1er de petit format fut pris dans les plis du capote du blond andalou de La Puebla Del Rio, Jesus Muñoz. Un peu tardo, il chargeait sans rechigner dès que la bonne distance était trouvée avec une préférence pour le côté droit. La longue faena manquera de personnalité et à l'image d'un final brouillon ne sera pas pleinement convaincante. Entière efficace. Vuelta après pétition minoritaire.

Le deuxième de l'envoi avait besoin d'être conduit par une muleta affirmée. Antonie Madier eut du mal à canaliser les charges des deux bords de l'eral. Pas assez dominateur, le landais eut à subir les assauts de l'Alma Serena plus qu'il ne les guida, la faena ayant du mal à embarquer le public. Après une demi epéee au deuxiéme essai, il n'ecouta que le silence des gradins.

Changement de décor au 3ème distrait à sa sortie puis manso et fuyard pour la suite de sa vie publique. Après un démarrage élégant muleta en main, André Lagravère manquant d'un poil de dominio fut condamné à visiter l'ensemble des coins et recoins de l'arène. L'eral sortait à chaque passe en courant vers les planches. Dans ce terrain réduit, le franco-mexicain réussit dans un final de corte tremendiste à lier des passes. Après une épée suivi d'un descabello, le public l'invita à saluer.

Diego San Roman reçut avec allure le dernier eral. Celui-ci marquait un tempérament le faisant fuir le combat. Grâce à un démarrage magnifique en doublant par le bas, le mexicain capta l'attention de l'Alma Serena et le fixa au centre de la piste où se déroula l'essentiel de la faena. Face à des charges vives et agressives San Roma proposa une tauromachie bien léchée, l'animal lui rappelant fréquemment que l'a peu près n'était pas permis. Les meilleures séquences seront celles des séries de naturelles. Final spectaculaire pas manoletinas serrées. Après une très belle entière, l'oreille tombe de la présidence rigoureuse et sérieuse en ce jour.

Plusieurs prix furent remis dont ceux du triomphateur et du torero le plus complet attribués logiquement à Diego San Roman, celui de la meilleure estocade revint à Jesus Muñoz.

Bayonne
Seconde demi-finale des NSP
4 erales d'Alma Serena

Jesus Muñoz : Vuelta
Antoine Madier : Silence
André Lagravère "El Galo" : Saluts
Diego San Roman : Oreille


Philippe Latour

 

Voir le reportage photographique : Philippe Latour