• 1

Saint-Gilles (19/08/2016) : Cristián Perez remporte le Bolsin taurin Nîmes-métropole et gracie un erale des Frères Jalabert...

@ElTico
@ElTico
Ce sont les arènes Émile Bilhau de Saint-Gilles qui avaient été choisies cette année comme théâtre de la finale du Bolsin taurin Nîmes métropole. En lice, les trois élèves d'écoles taurines qualifiés lors des deux demi-finales : Cristián Perez - Albacete ; Juan Collado - Madrid et El Péré - CFT.

Pour les départager, un lot d'érales de la ganadería des frères Jalabert, bien présentés et donnant du jeu en général. Le meilleur portant le numéro 120, baptisé "Hablador" et sorti en quatrième position pour Cristián Perez, a été indulté.

Cristián Perez accueillit son premier de deux largas de rodillas au fil des planches, avant un quite de Juan Collado. En début de faena, le Jalabert perdit les mains à deux reprises, faisant craindre pour la suite du combat. Mais il se reprit très vite et permit au jeune albaceteño, malgré une relative violence dans ses charges, de belles séries sur les deux rives avant un final par manoletinas ajustées et une entière d'effet rapide. Oreille.
Le quatrième fut salué a porta gayola avant véroniques templées et une larga de rodillas. Juan Collado monta au quite sans grande réussite. Brindis au public. Après un début de faena à genoux qui enflamma les tendidos, "Hablador" se révéla très suave, noble, répêtant ses charges avec beaucoup de classe. Cristián Perez se montra très bien préparé, en tous apte à passer dans la catégorie supérieure très prochainement dans les arènes de sa ville. Indulto de l'érale n°120 de la ganadería des frères Jalabert. Deux oreilles et la queue pour le novillero albaceteño.

Juan Collado salua l'erale sortit en deuxième position par véroniques avant un quite par chicuelina ultra serrée d'El Péré. Face à un adversaire cherchant le refuge des planches, le madrilène servit une faena dans sa querencia, se montrant dominateur avant deux demi-épées en avant. Silence.
Le beau cinquième fut salué par véroniques et media avant un quite d'El Péré. Brindé à Juan Bautista, présent en tribune, cet erale allait se montrer très encasté dès le début de faena, désarmant le torero qui avait beaucoup de mal à donner un rythme à son labeur. Mort en deux temps. Saluts.

El Péré reçut son premier Jalabert par véroniques avant un quite sur lequel Cristián Perez se fit accrocher sans conséquence. Brindis à Yvan Lachaud. Face à cet exemplaire qui répétait inlassablement ses charges, le jeune élève du Centre Français de Tauromachie servit une faena heurtée, accrochée mais méritoire avant une entière très en arrière suivie d'un pinchazo hondo et deux descabellos. Silence.
El Péré lidia por fuera un sixième Jalabert sorti avec beaucoup de gaz des chiqueros. Le quite de Cristián Perez résulta accroché et sans succès. Brindis au public. Face à cet exemplaire noble et doux, le nîmois livra une prestation classique, bien plus convaincante avant une mort en trois envois.

Arènes Émile Bilhau de Saint-Gilles
Vendredi 19 août 2016
Finale du du Bolsin taurin Nîmes métropole 2016
Erales de Jalabert frères pour :

Cristián Perez : Oreille et deux oreilles et la queue
Juan Collado : Silence et saluts
El Péré : Silence et vuelta

Laurent Deloye ElTico


Voir le reportage photographique: Eltico