• 1

Bellegarde (27/08/2017) : Dorian Canton remporte le premier trophée " Sébastien Castella" ; deux erales de vuelta de la Paluna...

©Daniel Chicot
©Daniel Chicot
En ce dimanche 27 août, l'association "Bellegarde Passions Traditions" organisait le premier trophée "Sébastien Castella". Cette novillada sans picador réunissait Dylan Raimbaud, Alejandro Adame et Dorian Canton face à du bétail de l'élevage de la Paluna.

Dylan Raimbaud réceptionna le premier du lot de nom "Condor" par un capoteo fait de veroniques, chicuelinas, ponctué par une douce media. Adame ira au quite par des chicuelinas allurées avant de voir l'arlésien brinder à ses compères de toujours, Andy Younes et Pierre Mailhan. Face à cet animal très noble et doux dans ses charges, Dylan trouva matière à s'exprimer. Trouvant le bon rythme, avec ce novillo qu'il ne fallait pas brusquer et accompagner dans le voile avec délicatesse, l'élève de "Rhône Aficion" livra une prestation plaisante, supérieure sur tribord. Il remata par des circulaires avant de loger une entière concluante, libérant un appendice du palco présidentiel. Oreille et chaleureuse ovation à l'arrastre pour le novillo.

"Bolero" chercha refuge aux planches après la réception capotera d'Alejandro Adame, laissant suggérer une certaine mansitude. S'en est suivi un échange de quite entre Dorian Canton et Adame, remporté à l'applaudimètre par le second. Devant un eral plus compliqué que son prédécesseur, avec un penchant à se rapprocher des tablas avec facilité, le mexicain dégagea beaucoup d'assurance et de technique pour en extraire le meilleur. Sous les airs musicaux, il embarqua "Bolero" avec beaucoup d'allure, dessinant des tandas de derechazos bien rythmées et cadencées. Sur la corne opposée, le résultat artistique ne fut identique, faute à un adversaire moins collaborateur. Une multitude de coups de descabello, après une entière non concluante, mit aux oubliettes tout espoir de récompense. Vuelta.

Dorian Canton se distingua en soignant la réception de "Bambino" par larga de rodillas et veroniques. Brindis à Raphaël Coulomb. A la muleta, le novillo ira également chercher refuge aux planches. Sûr de son toreo, le protégé de Richard Millian construisit un trasteo appliqué dans cette querencia. Sans atteindre des sommets d'intensité, dû aux conditions de son bicho, Dorian put intelligement délivrer d'agréables passages ambidextres, aspirant son astado en laissant bien le voile sous le museau. Final par luquecinas, suivi d'un trois quart de lame et d'un coup de verdugo lui permettant de couper une oreille.

Le quatrième baptisé "Azzaro" fut accueilli par Dylan Raimbaud à base de larga, veroniques et chicuelinas, main basse. Duel de quite très intéressant entre Adame par un combiné de saltilleras et gaoneras plein de stoïcisme et Dylan par des zapopinas ajustées, faisant jouer la musique. Brindis familial. Dès les premiers échanges muleteros, l'astado montra de très belles qualités entre noblesse et transmission dans ses embestidas. Le pensionnaire de "Rhône Aficion" imprima une prestation de qualité et variée, comportant de très bons moments avec de longs et profonds muletazos. Dommage que l'arlésien n'ait pas pu maintenir cette même intensité sur l'ensemble de son combat. Bernardinas de clôture, avant un échec répété aux aciers, perdant ainsi une oreille qui semblait acquise. Tour de piste pour Dylan et Vuelta posthume à "Azzaro".

"Panchito" dévolu à Alejandro Adame se montra limité en force sur les muletazos initiaux après avoir été brindé à Raphaël Coulomb. Comprenant très bien les besoins d'un adversaire intéressant mais ne pouvant aller au bout de ses nobles intentions, Adame déploya un voile délicat et à mi hauteur, construisant ainsi une faena mature et bien ficelée. Réduisant les terrains au fil des minutes, le dernier des Adame édita des séries agréables, concluant son labeur par des bernardinas rapprochées. Mort par entière d'effet lent sur les airs surprenant de Chicuelo. Oreille et ovation à l'arrastre.

"Nacionalista" fut applaudi à sa sortie dans le ruedo. Dorian Canton le lidia par fuera avec une belle aisance. Au dernier tercio, le bicho rentra fort dans la muleta avec beaucoup de moteur et de détermination. Sous les conseils avisés de son professeur, Dorian ne mit pas longtemps à trouver le bon sitio à ce bicho exigeant. Toujours bien placé et laissant bien courir la main, il put ainsi embarquer majestueusement "Nacionalista" dans de longues séries harmonieuses et parfaitement templées, signant au passage les plus beaux gestes de la tarde. Malgré une fin moins fluide, l'ensemble se révèla tout de même très convainquant. Hélas, une mort longue et très défectueuse lui coûta toute récompense. Silence et Vuelta posthume à "Nacionalista".


Arènes de Bellegarde (30)
Dimanche 27 août à 17h30.
6 erales de la Paluna
Belle entrée
Temps estival
Durée: 2h40


Dylan Raimbaud : Oreille / Vuelta.
Alejandro Adame : Vuelta après deux avis / Oreille après avis.
Dorian Canton : Oreille / Silence après avis.


Le trophée "Sébastien Castella" fut attribué à Dorian Canton.

Alexandre Guglielmet


Voir le reportage photographique : Daniel Chicot